Slovaquie 2007

Lors de notre voyage en République Tchèque en 1997, nous avions découvert la partie ouest de la Slovaquie, l’itinéraire de cette année nous permet de visiter la partie orientale.

Venant de Hongrie, le passage de la frontière s’est révélé quelque peu déliquat, il est vrai que nous avons un peu perdu l’habitude des contrôles.
Ne voyant personne au poste de douanes, j’ai eu la mauvaise idée d’avancer, nous avions parcouru une cinquantaine de mètres lorsque j’ai entendu un énergique coup de sifflet et en regardant dans les rétroviseurs, j’ai vu un douanier faisant de grands gestes.
Prudent, j’effectue une marche arrière pour revenir à sa hauteur, allez donc expliquer à un douanier slovaque désirant faire preuve d’autorité qu’il n’y avait personne au guichet lors de mon passage.
Lui ayant fourni les passeports et les papiers du véhicule, il nous réclama également le passeport internationnal du chien. Après avoir examiné dans tous les sens ces différentes pièces, il montrait son mécontentement en répétant « No schengen, No schengen » pour nous expliquer le contrôle obligatoire des personnes qui s’exerce encore dans certains pays de l’Union européenne.
Il désira voir également l’intérieur du camping car pour finalement comprendre que nous n’avions rien ni personne à cacher et il nous laissa enfin poursuivre notre route.
Que ce serait-il passé si je n’avais pas entendu le coup de siflet ?

Mise à jour au 21/12/2007: A ce jour, l’espace schengen s’est élargi vers l’Est et 9 nouveaux états en font partie, 400 millions d’Européens peuvent désormais circuler librement.

Il est trop tard pour rejoindre Kosice, notre première étape, nous trouvons un bivouac très agréable en bordure de rivière à Zadra.

Kosice, deuxième ville de la République slovaque (250 000 habitants) est, de part sa situation, un carrefour avec les pays voisins.
Le centre ville entièrement rendu aux piétons et aux cyclistes est particulièrement agréable à visiter.

 

La petite chapelle Saint Michel cache une
partie de la belle cathédrale Sainte Elisabeth.

 

Cette cathédrale est l’une des plus belles du pays. Edifiée au XIV ième siècle, elle est de style gothique, sa tour est surmontée d’un très beau clocher à galerie et ses toits sont polychromes.

A l’intérieur, ses dimentions imposantes et un très grand rétable à volets contenant 48 peintures, suscitent l’admiration.

La promenade pleine de charme continue par la tour Urban, le théatre et le jardin aux jets d’eau dansant en fonction de la musique diffusée.

 

 

 

La colonne de la peste, la maison Andrassy et l’église des  Franciscains.terminent cette promenade.

Bardejov, petite cité médiévale de 33000 habitants, très pittoresque à l’abri de remparts très bien conservés, est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis l’an 2000.

 

 

La cathédrale Saint Égide est de style gothique.

 

Cette cathédrale est célèbre pour ses 11 autels surmontés de rétables en bois sculpté doré et peintures datant du XV et XVI ièmes siècles.
C’est la plus importante collection au monde de rétables, ils sont tous d’une richesse exceptionnelle.

 

 

 

 

La vie de Sainte Anne.

 

 

 

Sainte Apolline.

 

 

 

 La Nativité

 

 

 

Partie centrale d’un rétable
dédié à la Crucifixion

 

 

 

Le somptueux maître-autel gothique

(près de 18 mètres de haut).

Nous quittons Bardejov et par des petites routes nous rejoignons le village de Spisské Podhradié. Le château (Spissky hrad) est lui aussi inscrit au patrimoine de l’Unesco depuis 1993.
C’est le plus important château fort d’Europe centrale.

Nous avons fait le tour de cette butte de 700 mètres pour admirer sous différentes lumières cette imposante construction dotée de remparts interminables.

Située dans la parc national du « Paradis slovaque », immense zone protégée de 20 000 hectares, la ravissante ville médiévalle de Lévoca impose sa visite.

 

 

L’ancien Hôtel de ville, à double rangées d’arcades,
abrite aujourd’hui un musée.

 

La cage de la honte servait à exposer les voleurs et les criminels.

De belles demeures de différentes époques bordent la place principale.

L’église saint Jacques posséderait le rétable gothique le plus haut du monde avec 18 mètres 62 ! Il est interdit de le photographier.

 

 

 

Des travaux de rénovation des façades sont en cours, une palissade couverte de dessins naifs protège les promeneurs.

 


La ville était entourée par deux kilomètres de remparts, desquels il reste quelques vestiges dont 
cette porte.

 Devant nous, se dresse la chaîne des Hautes Tatras qui possède 10 sommets de plus de 2600 mètres. Ce massif, en 2004, a beaucoup souffert d’une violente tempête rappelant celle que nous avons subi fin décembre 1999.
Les nombreuses stations de ski sont desservies par ce petit train touristique.

Pour terminer notre court séjour en Slovaquie, nous ferons halte à Stary Smokovec « petite capitale des Hautes Tatras », très touristique mais qui a su conserver son caractère montagnard. Le camping Tatratec Intercamp nous accueille très agréablement (nous se sommes que cinq équipages), c’est également un hôtel-restaurant et un ensemble de petits chalets.

 

FIN

Nous suivre en Pologne: http://errances.eu/voyages/pologne-2/pologne-2007/