Estuaire de la Gironde ( Mai 2008)

La Dordogne rejoint la Garonne au bec d’ Ambès pour former le premier estuaire de France, 76 kilomètres de long et jusqu’ à 12 kilomètres de large dans la région de Mortagne .

De Saint André de Cubzac à Royan, nous découvrirons les nombreux sites qui bordent la rive droite, girondine puis charentaise, cette balade s’ est effectuée en compagnie de Maïté et Patrick et de ma soeur Chritiane et son mari Franck qui nous ont rejoint pour quelques jours.

C’est à Saint Vincent de Paul, proche de Saint André de Cubzac que le rendez vous est fixé.

 

 

 

 

Le pont routier construit par Gustave Eiffel entre 1879 et 1883,
détruit pendant la seconde guerre mondiale, fut rebati par Jacques,
son petit-fils. 

La longueur totale est de 1046 mètres.

La rampe d’accès repose sur des arcades de pierre qui, vues de dessous, ont des allures de cathédrale gothique.

 

            

Nous franchissons ensuite le pont et traversons Cubzac les Ponts, nous sommes sur la N10, ce passage était célèbre pour les nombreux bouchons en période estivale avant la construction de l’autoroute.
Nous arrivons à Saint André de Cubzac par le rond point Cousteau, le dauphin tenant le célèbre bonnet rouge qui orne ce massif a été sculpté par l’artiste français Polyte Solet.
Le Commandant Jacques-Yves Cousteau est né en 1910 au numéro 83 de la rue Nationale au-dessus de la pharmacie de son grand-père, Antoine Ronan Duranthon.

       

L’église de Saint André fut construite par les Bénédictins de la Sauve Majeure vers les XII – XIIIème siècles et fortifiée au XIVème.

 

       

Sur le coteau de Montalon, nous voyons cinq moulins privés de leurs ailes et une stèle marquant le passage du 45ème parallèle.
C’est également le point culminant de la Haute Gironde (76 mètres).

Au loin, vue panoramique sur Bordeaux et le pont d’Aquitaine avec au premier plan, la passerelle de chemin de fer.

 

    
    

A Lansac, le moulin du Grand Puy, situé sur une colline de 69 m d’altitude a été récemment restauré et permet de profiter d’une belle vue d’ensemble.

     

Nous faisons halte sur le port de Bourg qui, du fait des alluvions, n’est plus sur la Gironde, le bec d’Ambès se trouve à 4 km sur la commune de Bayon et Bourg, qui se trouvait sur l’estuaire,
se situe maintenant en bordure de la Dordogne.

 

   

Le lavoir municipal de Bourg date de 1828.

 

 

Maison mauresque


 

    

Dans la cour du château de la citadelle se trouve un musée « Au temps des calèches » consacré à la voiture hippomobile, il regroupe une quarantaine de calèches du XVI ème au XIX siècles,
très bien conservées ou restaurées.

 

            

Vue sur le bec d’Ambès depuis la terrasse Eyquem, habitat troglodyte depuis la corniche de Gironde (route 669e)

 

    

Villae gallo-romaines de Plassac.

Ces villae sont de somptueux palais maritimes érigés du premier au cinquième siècle.

La visite du site archéologique peut être précédée de celle du musée où l’on peut admirer les peintures, mosaïques, poteries et bijoux.

Une magnifique restitution virtuelle en 3D de la deuxième villa permet de se rendre compte de la grandeur et de la beauté de cet ensemble.

 

  

La Citadelle de Blaye construite entre 1685 et 1689 par Vauban, Fort Pâté sur son île au milieu de l’estuaire et Fort Médoc sur la rive gauche sont les trois ouvrages qui constituaient
le fameux  » triptyque » de défense de Bordeaux.

   

Nous traversons ensuite les marais de Saint Louis pour rejoindre Saint Ciers sur Gironde puis nous prenons la direction du port des Callonges où nous passons la nuit.

Brume matinale sur L’Estuaire

 

Le Pôle nature de Vitrezay, outre une agréable promenade dans les marais et au bord de la Gironde, propose un certain nombre
d’ activités centrées sur la vie de l’estuaire.

   

 

 

 

Les carrelets avec les cabanes typiques de pêche sont très ancrés dans la tradition locale.

A Saint Dizan du Gua, le Château de Beaulon (XVème) est réputé pour son parc et ses « fontaines bleues » sources naturelles dont les eaux présentent une mystérieuse coloration dans des dégradés de bleu.

 

   
  

A l’ entrée de Mortagne sur Gironde, nous visitons L’Ermitage Saint Martial ( IIème siècle), un des plus ancien sites monolithes de France. Le sanctuaire est entièrement creusé dans la roche calcaire, la particularité de la chapelle est que l’autel est en permanence éclairé par la lumière du jour grâce à des lucarnes savamment disposées.

      

 

 

 

Une dame âgée de 94 ans, très érudite, nous a servi de guide pour cette visite atypique.

  

A 3 véhicules, cela devient difficile de trouver une étape tranquille comme nous les aimons, après plusieurs échecs, nous décidons de quitter le bord de l’estuaire pour trouver un bivouac calme à l’écart.

 

 

Ce sera la dernière soirée en présence de Christiane et Franck qui nous quittent demain matin

Le lendemain nous prenons la direction de Talmont sur Gironde .

 

 

L’église romane Sainte Radegonde superbement située au bord de la falaise date du XIIème siècle.

  
 

 

Promenade matinale presque solitaire, très agréable dans les ruelles très fleuries au charme intemporel.

  

Devant les très nombreux camping-cars rencontrés, nous choisissons de revenir ultérieurement voir Meschers sur Gironde et ses grottes et nous décidons d’aller voir les Jardins du monde à Royan.

 

Une serre aux papillons a été récemment ouverte au public dans la grande serre tropicale aux orchidées.

    

 

  
     
 

 

Le pavillon des Bonsaï
d’ intérieur

   
 

 

Les bonsaï d’extérieur dont une magnifique vigne :

      

Les 7.5 hectares de ce parc montre des thèmes différents: jardin japonais, jardin anglais, labyrinthe des brumes…

 

 

 

Le paysage méditérranéen dont le fleuron est l’olivier âgé de 1800 ans est particulièrement réussi.

    

Nous finirons la visite par une promenade en bateau électrique dans le marais qui borde le parc.

   

La découverte de cette rive de l’estuaire se termine ici avec ce coucher de soleil.

Nous n’avons pu tout voir, d’autres sites, également intéressants, étaient fermés ou leurs horaires d’ouverture ne correspondaient pas à notre passage.
Des châteaux viticoles des appellations  » Côtes de Bourg » et  » Côtes de Blaye » méritent également la visite. 
N’habitant pas très loin, nous reviendrons…

 

Voir le reportage de Patrick c’est ici : http://pagesperso-orange.fr/pl65/voyages/33/estuaire-mai08/estuaire_1.htm

Ce site décrit bien les différents aspects de l’estuaire: http://www.bernezac.com/estuaire_gironde.htm