Provence (Janvier 2009)

 

Cette balade a pour but d’approfondir la connaissance de certains sites du parc naturel régional du Lubéron répartis sur les départements du Var et des Alpes de Haute-Provence.

Avignon est notre point de départ.
Vue sur le pont Saint-Bénézet et le Palais des Papes depuis l’Ile de la Barthelasse où nous avons passé la nuit au camping Bagatelle.

Nous prenons la direction de Cavaillon, porte d’entrée du Lubéron, barrière montagneuse à mi-chemin entre les Alpes et la Méditerranée parsemée de nombreux villages perchés très pittoresques.

 Le village Les Taillades est notre première visite du Petit Lubéron.

Une ancienne carrière de pierre datant du Moyen-Age
a été reconvertie en théâtre de plein-air abritant à cette
époque une crêche de Noël.

 

La montée vers l’église romane est pleine de charme.

Robion et ses pittoresques fontaines

 

Maubec dans la brume hivernale.

Oppède dominé par son nid d’aigle médiéval a retrouvé vie grâce à quelques artistes et écrivains. 

Ménerbes, ancienne place forte calviniste, avec sa tour de l’horloge en campanile offre de belles vues sur les vallées environnantes

   

Gordes, à l’extrémité du plateau du Vaucluse fait face au Lubéron. Ses maisons en pierres sèches s’étagent jusqu’aux contreforts du château.

 

 

La pierre sèche a tout envahi comme le témoigne
ce jardinet avec sa niche minérale !

 

 

Un petit crochet pour revoir la magnifique Abbaye de Senanque, les champs de lavande manquent de couleur à cette saison !

Lacoste, couronné par les murailles déchiquetées du château du Marquis de Sade est impressionnant dans la brûme matinale.Il a été acquis par le couturier Pierre Cardin qui en a entrepris la restauration.

Bonnieux, juché sur sa colline, est situé à la croisée du petit et du grand Lubéron.

 

Lourmarin est un village provençal de plaine.

 

 

 

Le château est transformé par l’Académie des arts et belles lettres d’Aix en Provence en une mini « Villa Médicis » pour l’accueil des artistes.

Cucuron, ce bourg féodal a été enrichi par la soie au 18e siècle.


Rustrel
, point de départ de plusieurs circuits de découverte dans les anciennes carrières d’ocre.

 

Nous avons pu faire quelques balades dans le
« Colorado Provençal » mais nous n ‘avons certes
pas pu réaliser la totalité du  » circuit de l’ocre »
compte tenu des récentes intempéries.

 

 

Le cirque de Barriès et les cheminées de fées montrent des ocres de différentes pigmentations allant du blanc cassé au rouge foncé que le
soleil levant magnifie.

 

 

Le chemin peut, par suite d’orages s’avérer difficile.

Nous voici en Haute Provence, Simiane-la-Rotonde étage ses hautes maisons blanches jusqu’à la rotonde, ancien vestige du château des Simiane.

Banon, le vieux bourg est bati sur un éperon dominant le village.
Outre son célèbre fromage et sa charcuterie nous lui avons découvert un attrait particulier à cette période: l’église paroissiale abrite une des plus belles crêches provençales.

 


Le Banon se présente sous la forme d’un palet de 7,5 à 8,5 cm de diamètre et d’environ
2 à 3 cm de hauteur.

Il est enveloppé dans des feuilles de châtaigniers brunes liées par un brin de raphia naturel. 
C’est la première AOC fromagère de la région PACA.

La crèche de Banon

 

 Manosque

De la Porte Saunerie, la vielle cité intra-muros offre une balade dans la Provence pittoresque de Giono.

Le Prieuré de Salagon, (fermé à cette saison) est situé sur la commune de Mane, il nous a permis une étape très agréable.

Sur cette commune, route de Sigonce, le Moulin de la Cascade qui date du 17e siècle, situé au bord du Lauzon, est resté vraiment authentique.
Giono y apportait sa récolte d’ olives, ce moulin continue à presser selon la méthode traditionnelle et produit une huile de très grande qualité.

     
 

L’Abbaye Notre Dame de Ganagobie, accessible par une route étroite est située sur un plateau à 350 mètres de hauteur.
Le panorama sur les Alpes au soleil couchant est magnifique et celui de la vallée de la Durance au petit matin offre une large vue dominante.

Nous y avons passé une superbe nuit.

   

Sur la route du retour, nous découvrons d’autres beaux villages perchés couronnés par les ruines de leur château.

 


 Reilhanette

 

 

 

Entrechaux

 
 

Le mont Ventoux, (1909m) isolé et superbe se dresse au dessus de la plaine de Carpentras et du plateau du Vaucluse, il attire particulièrement le regard lorsqu’il est enneigé.
Il est classé par l’Unesco  » réserve de biosphère « .

 

 

Au passage, Vaison-la-Romaine nous dévoile sa Haute Ville et son pont romain qui a toujours résisté aux assauts de la rivière Ouvèze.